Les collectionsLe muséeHistoire du cinémaTechniqueL'amateurLa location de filmsLa projection privée et la réglementationLiens
Vous êtes ici : accueil > collections


Une collection vivante

Dans cette page...

1. Devenir collectionneur
2. Un aperçu des collections
2.1. Pathé Baby
2.2. Debrie MB 15
2.3. CVS BB 8000
2.4. Movector Agfa
2.5. Hokushin
2.6. Mallettes de transport

Comment devient-on collectionneur ?

En rachetant le matériel d'un atelier de menuiserie pour des besoins professionnels, quelle ne fut pas la joie de Maurice BLIND d'y trouver trois projecteurs de cinéma ? C'était un rêve d'enfance qu'il n'avait jamais pensé à réaliser. Dès la première projection chez lui, il tomba sous le charme. Il tint à faire partager son nouveau plaisir avec un ami en visite, mais le projecteur tomba en panne en pleine séance ! Qu'importe, il suffisait d'installer le deuxième... qui le lâcha à son tour. Malheureusement le troisième en fit autant. Décidé à relever le défi, notre futur collectionneur chercha et trouva des pièces de rechange et réussit à réparer son matériel. Désormais il lui fallait plus de films - mais ce n'était pas toujours le bon format. Une seule solution, acheter d'autres projecteurs. Puis d'autres films, et ainsi de suite, jusqu'à devenir un spécialiste de la projection.

Un aperçu des collections

Pathé-Baby et Pathé-Coq
Les premiers projecteurs familiaux et quelques films de notre enfance.
Projecteur Pathé-CoqAccessoire pour Pathé-Baby
Un des premiers Pathé-Baby dit "Pathé-Coq d'Or" (1937), format 9,5 mm avec l'une de ses bobines.
Projecteur Debrie
Le projecteur sonore Debrie type MB 15, format 16 mm (1956-1958).
Projecteur Buisse Botazzy
Le projecteur sonore CVS BB 8000, 16 mm, encore utilisé dans des ciné-clubs.
Le fabricant, Buisse-Botazzi, est toujours en activité à Lyon.
Movector Super 16 AgfaMovector Agfa, schemas
Le projecteur Movector Super 16 d'Agfa. Version muette ou sonore.
Les schémas indiquent comment monter un bloc sonore à l'avant de l'appareil.
Projecteur Hokushin
Ce Hokushin est à chargement vraiment automatique ! Le bras rotatif
installe le film en place. Une plaque à circuits intégrés, épaisse de 5 mm,
contient le préampli, l'ampli, les réglages de volume, de graves et d'aigus,
optique, magnétique... Une réelle innovation pour les années 80. La lampe au
xénon de 24 W est alimentée par un circuit électronique, sans transformateur.
Accessoires de cinéma
Mallettes servant au transport des bobines louées aux salles de cinéma.
Les boîtes plus grosses sont appelées des "marmottes".

haut de la page


© 2006, Claude-Alice Marillier

Pathé-Baby Debrie MB 15 CVS BB 8000 Movector Agfa Hokushin Mallettes